Les Villages blancs

De Arcos de la Frontera à l’ouest, porte d’entrée vers la route des villages blancs, Castellar au sud en passant par Grazalema et Setenil au nord-est de la sierra de Cadix, s’étend un vaste territoire accidenté dont les monts escarpés offrent aux villages des sites inexpugnables.

C’est au cœur de ce triangle prodigieux qu’ont été créé les parcs naturels de Grazalema et de los alcornocales.

Le fort héritage “del Andalus” a marqué profondément la physionomie des localités de la sierra.

La blancheur de la chaux dont la culture est enracinée depuis des temps reculés, unit les villages les uns aux autres ainsi que l’architecture de maisons basses dressées le long de rues étroites, souvent pentues et zigzagantes. Les géraniums qui pendent des fenêtres et balcons colorient ces maisons de style andalou qui resplendissent au soleil.

L’eau, omniprésente joue un rôle fondamental et aux fontaines des villages on peut savourer l’eau la plus fraiche et limpide venant des sources de la montagne.

Même si des peuplements antérieurs à la période d’occupation musulmane avaient permis d’ériger là des forteresses, ce sont bien les musulmans qui à partir du VIII ° siècle ont développé un vrai réseau de bastions. A cette époque, les villages blancs ont joué le rôle de postes avancés le long de la frontière séparant le royaume de Castille à celui de Grenade.

Le pastoralisme, la culture de l’olivier caractérise l’activité de ce territoire et constitue la source de ses traditions. Un artisanat riche et diversifié s’est développé ici tel que le textile à Grazalema, la marroquinerie à Ubrique, Prado del rey, Villamartin quand à Setenil et Bornos, ce sont les ouvrages en osier et roseau qui sont à l’honneur. On citera aussi la céramique d’Arcos de la Frontera, les guitares d’Algodonales, les cornemuses d’el Gastor.

Si la présence humaine dans la région remonte au néolithique, les occupations romaines et visigothiques ont laissé des traces, aussi trouve-t-on de nombreux témoignages archéologiques comme le site de “la cueva de la dehesilla” et celui de “iptuci”.

Bref, la région des villages blancs par son histoire, ses traditions, sa culture et les beautés de sa nature exerce un charme incomparable sur ceux qui viennent à sa découverte.

 

(+ d´information)

O-Live asociación medioambiental logo
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Blogger - Black Circle
  • Flickr - Black Circle
  • Google+ - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle
O-Live

* Todas las imágenes de nidos y aves en mano fueron tomadas durante la realización de estudios científicos autorizados

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now