Intendance du territoire:

Réserve Ecologique

Au travers de l’association O-Live nous lançons un projet de développement durable en milieu rural dans la Sierra de Grazalema. Notre objectif est de combiner l'agriculture biologique d'olives ainsi que la conservation et la restauration du patrimoine naturel sous les critères de la recherche appliquée. Pour ce faire, nous gérons la Réserve Ecologique de la propriété « El Herrador ». Ce statut de protection nous offre un cadre juridique dans lequel commencer nos activités de conservation. Cela nous servira de point de départ pour améliorer la situation des espèces protégées, maintenir la qualité de l'environnement et du paysage, tout en favorisant le développement rural et l'écotourisme.

Nous nous situons à Prado del Rey, dans la province de Cadix, niché dans le parc naturel de la Sierra de Grazalema. Le domaine d'intérêt comprend 25,4 hectares, dont 6,3 de cultures d'oliviers et 19,1 de bois et pâturages.

Dans la zone d'étude, la végétation est dominée par des bois de chênes, accompagnée d’oliviers sauvages, de caroubiers, d'ajoncs et de lentisques.

 

Les images suivantes résument l'emplacement de la zone d'étude (Fig. 1) et une photographie aérienne du terrain en question (Fig. 2)

Fig. 1

Fig. 2

La zone de plantation d'oliviers ainsi que la partie boisée ont subi un processus de dégradation au cours des dernières années en raison de la forte pression des activités humaines. Un des principaux problèmes est l’importante détérioration du sol et du couvert végétal de l’oliveraie, en raison de l'utilisation continue de produits chimiques, du labourage systématique du sol suivi de son abandon. Enfin, au cours de la dernière décennie, la zone d'étude a fait l'objet d'un processus graduel d'abandon, où le problème de l'environnement est associé à un problème culturel, en raison de la perte des usages et des activités traditionnelles qu’elle abritait autrefois.

 

Le couvert végétal des bois chênes est le plus touché, car il a été remplacé principalement par des oliviers, des céréales ou transformé en pâturages pour le bétail. Cette transformation, couplée avec l'utilisation continue des produits phytopharmaceutiques, au surpâturage, à la chasse illégale ou à la surexploitation des aquifères ont entraîné une diminution de la diversité et richesse de la flore et de la faune ainsi que l'appauvrissement des caractéristiques physico-chimiques du sol.

 

Par le biais de notre association nous cherchons à générer un modèle démonstratif et extrapolable, pouvant résoudre autant les problèmes de dégradation de l'environnement que l'intensification des méthodes de culture, le dépeuplement et l'abandon des activités traditionnelles, tout en attirant de nouveau les gens vers les zones rurales, afin de gérer de petites exploitations agro-écologiques rentables et respectueuses de l'environnement.

Pour cela nous prévoyons de travailler sur trois lignes d’actions intimement liées :

  • Création d'un plan de gestion des terres, sous la figure de Réserve Ecologique, nous permettant de restaurer et de conserver l'habitat d’espèces à grande valeur écologique.

  •  Restauration et création d'un modèle de gestion écologique d'oliveraie en harmonie avec la réserve.

  • Création d'un espace pour la sensibilisation, l'éducation et la recherche appliquée.

Nous pensons que la valorisation des produits agro-écologiques et des ressources locales (connaissances des agriculteurs traditionnels, variétés agricoles et d'élevage, le paysage agricole…), couplée à d'autres activités économiques (éducation à l'environnement, l'éco-tourisme) et le développement de petits circuits de commercialisation, sont les meilleures alternatives à la perte de compétitivité dont souffrent les zones rurales ces derniers temps.

 

On appelle « réserve naturelle »  un domaine  abritant une faune ou des caractéristiques géologiques particulières gérer et protéger par des moyens de conservation, de recherche ou d’éducation. Dans notre cas, nous parlons de Réserve Ecologique déclarée par le ministère de l'Environnement et de l’aménagement du territoire de la Junte d’Andalousie.

Les principaux objectifs de la réserve sont :

  • La conservation et l’amélioration des habitats

  • La préservation de la diversité biologique

  • L’amélioration de la connectivité écologique

  • Favoriser l’exploitation durable de l’oliveraie

  • Générer une valeur ajoutée dans la production agricole

  • La gestion durable de l’élevage extensif

  • Favoriser la recherche appliquée

  • Communiquer et promouvoir nos efforts en faveur de la durabilité et la conservation de la biodiversité en général

  • L’éducation environnementale

O-Live asociación medioambiental logo
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Blogger - Black Circle
  • Flickr - Black Circle
  • Google+ - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle
O-Live

* Todas las imágenes de nidos y aves en mano fueron tomadas durante la realización de estudios científicos autorizados

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now