Réhabilitation de mares

Les mares sont d'importants centres de la biodiversité, d’autant plus dans notre région, où le climat méditerranéen avec ses étés chauds et secs limitent les ressources hydriques naturelles. Outre son importance comme écosystème en tant que tel, elles sont un point important pour la vie de nombreuses espèces d'oiseaux et de mammifères qui viennent aux mares pour boire ou manger, bien qu’ils proviennent d’autres niches de l’écosystème.

Les amphibiens tels que les grenouilles, les crapauds ou tritons, les reptiles comme les tortues et d'innombrables insectes, dépendent directement de l'existence de ces lieux.

L'intensification des activités agricoles, a souvent conduit à la modification des cours d'eau et à l'épuisement des zones aquifères naturelles, à laquelle s’ajoutent  les problèmes de contamination liés à l'utilisation de produits chimiques.

Les amphibiens sont, dans le groupe d'animaux, les plus menacés. La dernière Liste rouge (2008) de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), indique que de tous les groupes d'animaux, les amphibiens sont ceux qui déclinent le plus rapidement, encore plus que les autres groupes tels que les oiseaux ou les mammifères. Plus précisément, plus d'un tiers des espèces d'amphibiens connues à ce jour voient leurs populations en déclin. Du stade de larve jusqu’à la métamorphose ils dépendent du milieu aquatique. Adultes, ils passent la plupart de leur vie sur terre mais ont besoin chaque année de revenir à des mares de bonne qualité pour la reproduction. Les amphibiens agissent comme des bio-indicateurs de l'état de l'écosystème et en particulier la qualité des eaux dans lesquelles ils vivent. Pour la plupart des espèces, de petites mares temporaires, ou même des points d'eau temporaires formés par la pluie qui disparaissent en été leur suffisent. Cependant, notre climat ainsi que divers facteurs anthropiques font des mares un écosystème exposé à un risque sérieux d'altération, il est évident que dans la région méditerranéenne nombre de ces points d'eau sont en train de disparaître.

 

Le projet « Fuentes de Vida » vise à réhabiliter le réseau de points d’eau de la Sierra de Grazalema, avec pour objectif direct de conserver la faune amphibienne dans le Parc Naturel.

Les amphibiens constituent l’un des groupes les plus menacés du monde, la principale cause étant la destruction de leurs habitats naturels. Ces points d’eau, en plus d’être vitaux pour les amphibiens, sont également essentiels pour d’autres espèces telles que des insectes, des oiseaux, des reptiles ou même des mammifères. La réhabilitation de ces oasis de vie est donc d’une importance capitale.

 

L’élevage traditionnel a généré depuis des siècles l’aménagement de points d’eau dans la Sierra de Grazalema tel que des fontaines et des abreuvoirs. Ces derniers permettaient d'améliorer les ressources en eau qui ce font rares en périodes estivales et ainsi en même temps de favoriser la faune locale. Toutefois, la perte de cette tradition d’élevage et l'exode rural ont entraîné une détérioration de ces structures et, par conséquent, la disparition de ces noyaux de biodiversité.

O-Live cherche à réparer et récupérer ces fontaines et abreuvoirs ainsi que quelques mares naturelles afin que ces endroits redeviennent source de vie.

 

Ce que nous envisageons

 

A l’heure actuelle, nous prévoyons, avec le soutien des techniciens du Parc Naturel de la Sierra de Grazalema, de récupérer et réparer une soixantaine de points d’eau. Cependant, une fois de plus le problème est de trouver un financement, c’est pourquoi nous avons décidé de mettre en place cette campagne de financement coopératif. Ainsi, nous permettons que la conservation de la nature soit entre les mains de chacun de vous.

 

A quoi serviront vos contributions

 

Vos contributions financières serviront à plusieurs actions :

  • Restauration de fontaines et d’abreuvoirs : actions simples telle que la réparation et l’imperméabilisation des parois, la construction de structures d’accès pour la faune et la création de refuges dans les environs afin de transformer ces points d’eau en habitats adéquats pour la vie amphibienne.

  • Réhabilitation de mares : en diminuant la pente des berges des mares pour faciliter l’accès, en éliminant l’excédent de végétation et de matière organique, et en créant des refuges nous pourrons récupérer l’écosystème naturel des amphibiens.

  • Initiatives de formation et de sensibilisation : nous créerons et installerons des panneaux d’information, nous réaliserons des activités de volontariat ainsi que des journées éducatives afin d’impliquer les populations locales dans la conservation de ces écosystèmes.

Si nous récupérons 500 € nous pourrons réhabiliter six points d’eau.

Si nous atteignons 1000 € nous pourrons réhabiliter douze points d’eau.

 

Calendrier prévisionnel

 

La date estimée du début du projet est printemps 2016 ce qui nous permettra de préparer tous les points d’eau pour le début du printemps 2016 qui coïncide avec l’époque de reproduction des amphibiens.

 

Participez à cette campagne!

 

Collaborez

Soutenez le projet Fuentes de Vida grâce à vos dons. Collaborez à la protection de la faune amphibienne et de ses écosystèmes. Faites votre don à notre numéro de compte (ES12 1491 0001 2221 3861 4421) ou cliquez sur le bouton suivant de Paypal.

O-Live asociación medioambiental logo

Fuentes de Vida (Sources de Vie)

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Blogger - Black Circle
  • Flickr - Black Circle
  • Google+ - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle
O-Live

* Todas las imágenes de nidos y aves en mano fueron tomadas durante la realización de estudios científicos autorizados

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now